Allergies le froid offre une pause aux plus sensibles

first_imgAllergies : le froid offre une pause aux plus sensiblesFrance – Le risque allergique aurait été moins élevé la semaine dernière en raison de la baisse des températures qui s’est établie en France. Une tendance qui devrait persister durant les prochains jours.La météo fait aussi des heureux. En effet, les températures plutôt fraîches de ce début de mois de mai ont pour conséquence un risque allergique moins élevé que d’habitude à cette période de l’année.  Seuls les allergiques au pollen de chêne, de bouleau et de platane continueront à être gênés, surtout en ville. Le risque est, pour ces trois essences, moyen à élevé en fonction de la météo.  Les graminées seront elles encore très présentes au sud d’une ligne Rennes-Lyon où le niveau est déjà élevé le long des vallées de la Garonne et du Rhône. Les pollens de pariétaires, qui réapparaissent avec l’arrivée du soleil et de la chaleur, s’abattront eux sur la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur. Veillez donc à rester vigilants, notamment si vous habitez le sud de la France.Le 10 mai 2010 à 18:27 • Emmanuel Perrinlast_img read more

See More

Amiante des fibres bien présentes et jusquelà ignorées

first_imgAmiante : des fibres bien présentes et jusque-là ignoréesSi la désamiantage se poursuit en France, près d’un millions de travailleurs sont encore exposés à cette matière cancérigène. Un projet de loi veut s’attaquer à ce problème.  L’amiante reste un problème en France. Encore présente dans de nombreux bâtiments, elle provoque encore de nombreux cancers. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), quelques 900.000 personnes seraient encore exposés à cette matière mortelle, qui pourraient faire 100.000 morts d’ici à 2025, selon les autorités sanitaires relayées par 20 Minutes.À lire aussiDengue : symptômes, traitement, prévention, où en est-on ?Les plus exposés sont les salariés des chantiers de désamiantage, soit entre 2.000 et 5.000 personnes, selon le syndicat patronal Syrta (Syndicat du Retrait et du Traitement de l’Amiante).Mais en plus de cette exposition, un rapport de l’INRS vient ajouter un nouveau trouble. Des fibres très fines jusque-là ignorées par les autorités sanitaires se sont révélées cancérigènes. Au point que le ministère du Travail se penche sur projet de décret visant à diminuer la valeur limite d’exposition professionnelle (Vlep) à l’amiante. Cette valeur devrait être divisée par dix, de 100 fibres par litre à 10 f/l. Ce projet sur trois ans fera de la France le pays le plus exigeant en la matière. D’ici là, les pouvoirs publics recommandent “une élévation du niveau de prévention» sur les chantiers”. Le 26 avril 2012 à 12:00 • Maxime Lambertlast_img read more

See More